Que signifie réellement un « Break » dans une relation ?

S’engager dans une relation amoureuse, c’est un peu comme essayer un manteau en étant indécis ; si vous n’êtes pas sûr à 100% c’est foutu !

oh-my-boy-billet-d-humeur

On dit souvent que l’amour réserve bien des surprises, mais s’il y en a bien une dont toute personne en couple saine d’esprit se passerait volontiers ; c’est celle dite du « Break ». Généralement cette étape “de doute” dans une relation , arrive pour les plus chanceux d’entre nous au moment où ils sont totalement enivrés de leur moitié. Avouez que si vous n’étiez pas attaché, cela serait tout de suite moins drôle ! Comme tout moment désagréable de la vie, le « break » se manifeste généralement à des temps forts ciblés, de préférence lorsque vous êtes pleinement épanouie dans votre vie personnelle et professionnelle. Ainsi il est coutume qu’il se présente à vous par le biais d’un sms,  héroïquement envoyé par votre petit ami à l’occasion des fêtes de Noël ; le mieux étant une semaine avant (histoire de bien tirer la gueule devant la bûche).

Bien, maintenant rentrons donc dans le vif du sujet ! Qu’est ce qu’un « break » ? Si on s’en réfère à l’oracle Google, un break se définit par « une brève interruption ». Oui, bon il parait évident que cette définition n’a pas été écrite par une victime de ce concept ! Ainsi je me dois de vous livrer la vérité ! (Ames sensibles s’abstenir) Un break n’est ni plus ni moins qu’une façon polie et délicate de larguer une tierce personne. Cette technique imparable pour se débarrasser de quelqu’un, est employée par bon nombre d’enfoirés sentimentaux. Elle est généralement ponctuée d’une réthorique visant à vous faire croire que vous n’êtes pas la source du problème, bien au contraire !

Observons au travers d’un exemple, ce qu’il faut vraiment comprendre face à un message employant le concept du « Break ».

«  Je suis désolé, tu es quelqu’un de génial et tout, mais tu es trop bien pour moi… »

Si on passe cette phrase au « Je suis un enfoiré affectif traduction » on obtient :

« Je suis désolé, je n’ai pas les couilles de te dire que j’ai envie de profiter de ma jeunesse, et je préfère te larguer avant de perdre tout mon sex appeal »

Vous l’aurez compris, aussi dure soit-elle la vérité c’est que le « break » n’est ni plus, ni moins que les préliminaires d’une rupture ! Mais attention ! Il n’est pas à la portée de tous ! Pour ruiner une relation et au passage votre coeur en bon et du forme, il faut savoir cultiver certains pré-requis afin d’envisager au mieux cette technique de « pause ». Ainsi, si votre conjoint commence à vous questionner de façon quelque peu insistante sur la manière dont vous vous sentez dans la relation ; soyez vigilant ! Cela peut-être un signe avant coureur ! En effet, pour mettre en place un « Break » il est nécessaire de trouver un prétexte visant à ce que vous aussi réalisiez que quelque chose ne va pas.

Si toutefois vous réussissez avec succès, à passer ce petit piège aussi vicieux que tordu ! Méfiez-vous ! Votre moitié, motivée par l’idée de se séparer de vous ; déborde probablement d’imagination pour vous mettre en condition. La seconde étape pourrait donc par exemple se traduire par un détachement total de la part votre compagnon, visant par la suite à vous dire que vous méritez quelqu’un ayant du temps à vous accorder ! Alors là, excusez-moi du peu ; mais nous atteignons le sommet de la perversité !

Il n’empêche, que lorsqu’un « Break » vous tombe sur le coin de la figure ; il est légitime que vous nourrissiez le secret espoir que la partie n’est pas encore perdue. Mais face à ce genre d’attitude, j’aime à croire que c’est comme être sur le Titanic. Mieux vaut se jeter dans le premier canot de sauvetage et prendre le large, plutôt que rester sur le navire et couler.

A très vite !

Antoine.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *