Mon week-end (de merde) en célibataire !

Si vous aussi vous avez partagé votre samedi soir avec un pot de glace, cet article est fait pour vous !

mon-week-end-de-merde-en-célibataire-by-oh-my-boy-!

C’est bien connu, c’est évidemment quand votre moral est en berne que vos amis se font aussi rares que du 44 à une soirée Chanel !

Il y a des jours comme ça où vous avez l’impression que toutes les puissances de l’univers se sont léguées contre vous pour vous donner l’envie de finir au fond d’un ravin ! Et c’est cette délicieuse expérience que j’ai eu la chance de vivre bien malgré moi ce week-end !

Quand j’y pense, il était couru d’avance que mon week était voué à l’échec ! En effet, à peine sortie de la couette, c’est avec délice qu’après un rapide coup d’oeil dans le miroir j’ai eu la chance de contempler ce doux reflet d’un visage alliant chevelure conceptuelle et poches de kangourou sous les yeux ! Décidé à ne pas succomber face à cette vision d’horreur, je me suis dit qu’un petit café allait donner le top départ de cette journée qui commençait décidément sur les chapeaux de roues ! Le Hic, c’est qu’il n’y avait PLUS  de café ! Hors, je n’existe pas avant mon café ! C’est donc en me donnant mentalement une paire de gifles que je suis allé noyer ma détresse sous une douche brûlante.

Jusque-là, j’estimais que mon samedi était encore rattrapable ! Après des travaux de rénovation effectués sur mon faciès, il me paraissait nécessaire de me changer les idées ! Et quoi de mieux qu’un après-midi shopping avec une amie pour se remettre d’aplomb ! Mais encore faut-il que la dite amie soit disponible…et pas de bol elle ne l’était pas…Bon, après tout j’ai d’autres amis rien de grave en soi ! Oui, sauf qu’après un rapide calcul mental j’en suis arrivé à la triste conclusion qu’ils étaient tous indisponibles…Si si c’est possible ! Qu’à cela ne tienne ! Après tout une sortie dans Paris tout seul, ne fait de mal à personne.

Mais après une demi-heure à flâner dans les magasins, rien ne changeait, j’avais toujours le moral au fond de mes bottines…L’heure était grave ! Si même les vêtements ne pouvaient pas améliorer ma journée, il paraissait évident que celle-ci allait être longue…très longue. Fermement décidé à ne pas sombrer dans le cliché du « lonely boy », je m’étais mis en tête que j’allais mettre ce week-end de solitude à profit pour faire le point sur ma vie. Oui je sais, cette idée est totalement conne ! Et arrivé à 18h il paraissait évident que j’allais réellement subir mon samedi soir comme jamais ! En perspective des heures d’errances psychologiques qui m’attendaient, je suis donc allé faire le plein de nicotine, glucides et autres nécessaires de survie pour m’occuper le corps et l’esprit !

C’est donc dans un état mental oscillant entre dépression et déni que je me rendais en direction de mon appartement imaginant le supplice qui m’attendait ! Visiblement, cette journée me réservait encore quelques surprises ! Dont une laissée sur le trottoir par un caniche vraisemblablement malade du quartier…C’en était trop ! Ainsi mon égo meurtri et moi-même sommes rentrés, avec la ferme intention de ne plus jamais revivre pareil week-end !

Moralité de l’histoire : Etre célibataire, c’est drôle… uniquement quand vous regardez Bridget Jones !

Bonne Semaine !

Antoine.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *